Hypersensibilité ou le coeur en guimauve: on en parle

L’hypersensibilité toucherait environ 20% de la population en France. Souvent mal comprise, elle peut générer de nombreux troubles chez une personne hypersensible. Mais qu’en serait-il si ce que vous avez toujours considéré comme une faiblesse était en fait une vraie force ?

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité a été mise en lumière par la chercheuse et spécialiste en psychologie Elaine Aron en 1996. Il s’agit donc d’une caractéristique distinctive très jeune et encore peu explorée. L’hypersensibilité peut se définir par une sensibilité plus intense et variée que la moyenne. Elle peut être immédiate (en réaction à l’environnement ou une situation qui se déroule sur le moment), ou retardée (influencée par un événement ou une situation passée). Elle est régulièrement confondue avec de la timidité ou de l’introversion.

On a tendance à croire que l’hypersensibilité touche majoritaire les femmes. À raison, puisque la fluctuation hormonale (pendant les règles ou la ménopause) peut avoir une incidence sur la sensibilité et renforcer l’émotivité. Cependant, il est important de garder en tête que l‘on ne naît pas hypersensible : on le devient, à la suite de facteurs personnels. Souvent, les personnes qui ont grandi dans un foyer où l’expression des sentiments étaient très encouragée ou a contrario très réprimée sont plus touchés par l’hypersensibilité émotionnelle que les autres. 

Comment reconnaître l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité peut être caractérisée par 4 grands principes impérativement présents chez l’individu hypersensible :

  • une forte capacité de traitement de l’information et une attention aux détails : avant de prendre une décision ou de passer à l’action, une personne hypersensible prend le temps de traiter les informations. Le contexte et l’environnement jouent un rôle très important dans son raisonnement. 
  • une réaction intense aux informations sensorielles : les sur-stimulations peuvent avoir un fort impact sur une personne hypersensible. Souvent introvertie ou timide, le contact avec la foule ou la présence de facteurs de stress peuvent extrêmement vite fatiguer une personne hypersensible qui ressentira alors le besoin de s’isoler.
  • une grande empathie : en plus de ressentir très fortement ses propres émotions, l’hypersensible ressent celles des autres. Une simple rencontre peut lui donner l’occasion d’absorber la tristesse de l’autre et le rendre triste à son tour.
  • une sensibilité accrue à son environnement et aux situations stressantes : les stimuli sensoriels peuvent retenir toute l’attention d’un hypersensible jusqu’à ce que le contact disparaisse. Par exemple, dans une situation stressante, le toucher d’une personne peut déclencher de fortes émotions et éventuellement provoquer des pleurs ou de la contrariété. 

De plus, les hypersensibles ont l’impression d’être la cible des agresseurs extérieurs. Cette notion de fragilité les rend pessimistes, nostalgiques et parfois même, fatalistes. Pour ne pas se laisser gagner par les émotions négatives, il est nécessaire de comprendre comment  apprivoiser votre condition.

Comment faire de son hypersensibilité un atout ?

Accepter son hypersensibilité

Au lieu de penser que l’hypersensibilité est une maladie ou un problème, focalisez-vous sur les aspects positifs de ses caractéristiques. Par exemple, votre grande sensibilité pour les émotions d’autrui peut vous amener à construire des relations solides. Un ami qui aura besoin d’une écoute aura tendance à vous choisir pour converser. De cette manière, vous avez également un pouvoir apaisant et une présence qui se veut réconfortante. Votre réaction aux informations sensorielles peut faire de vous quelqu’un d’honnête. C’est une qualité particulièrement appréciée dans les relations personnelles et professionnelles (à certaines conditions de respect bien sûr).

En faire une force

Comme on le disait précédemment,votre empathie est une arme massive dans vos relations. Servez-vous-en pour démontrer que vous êtes quelqu’un de fiable, sur qui on peut compter. Ne lésinez pas à faire de vos émotions une stratégie en entreprise. Par exemple, votre habilité à vouloir le bien-être d’autrui peut faire de vous un manager d’exception ou une équipière des relations humaines proche de son auditorat. Par ailleurs, votre gestion des informations fait de vous quelqu’un d’organisé.

Ne pas se laisser déborder

Souvent angoissés, les hypersensibles peuvent se mettre des barrières inutiles dans leur vie. Qu’il s’agisse de situations nouvelles ou stressantes, ne laissez pas vos émotions prendre le dessus et vous empêcher de vivre pleinement le moment. Plusieurs techniques existent pour faire le vide. Par exemple, vous pourriez essayer la co-écoute avec une partenaire ou apprendre des exercices de respiration. Cette fois-ci, il s’agit d’être à l’écoute de vous-même et de vous faire du bien. 

See Also

De plus en plus connue, l’hypersensibilité est un véritable trait de personnalité, reconnue par les psychologues et thérapeutes. Au final, il ne s’agit que d’une approche différente des émotions. Il est tout à fait possible de vivre avec. Il suffit d’apprendre à connaître ses propres émotions pour mieux les gérer et se détacher de celles d’autrui. Attention cependant : avant d’être bien avec les autres, il est nécessaire d’être en phase avec soi-même. Écoutez-vous.

What's Your Reaction?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top